• Facebook - White Circle

© 2016 - ADSYKA - Tous Droits Réservés / Conception Web: Assia Bensmaine avec l'aide précieuse de BenMaster Prod.

 Jessica NOITA 

Compagnie Jessica Noita

 

Spectacle "Trône"

« Dans cette nouvelle proposition, je questionne l'interaction de l'être humain dans un espace fermé hors des codes sociaux. Quelle nature se révèle en dehors des conventions ? Cette réflexion m'est venue au sein même du théâtre, lieu d'ouverture de tous les possibles, lieu d'expression dans lequel, nous pouvons ressentir l'ambivalence de l'oppression psychologique et spatiale lors du processus de création.

Composer avec une tierce personne m'a amenée à m'interroger sur la complexité de la relation. Le face à face avec autrui est souvent la rencontre de soi et le reflet de ses tourments ; l'autre est l'écho de notre être. Lorsque les personnalités se confrontent, nous devons, tels des funambules, équilibrer nos perceptions, construire avec ce qui est, ce que l'autre est, faire part d'assertivité, afin que chacun puisse s'épanouir dans cet espace aussi passionnant qu'enfermant qu'est le théâtre. Ce lieu sacré, dans lequel nous sommes librement enfermés agite souvent notre être. Nous devons accueillir la lassitude et l'exaltation qui s'expriment de façon concomitante. La proximité des corps dans un espace restreint exacerbe les émotions et peut provoquer un rapport de force.

Dans cette sphère de solitude, nous devenons dépendants de l'autre, en même temps que nous voulons le pousser hors de notre territoire intime.

Je souhaite mettre en relief, à travers de ce duo, le chaos qui peut advenir lorsqu'en digne égoïste, l'être humain exige une place.

La présence de la chaise viendra renforcer le propos.

 Avons-nous besoin de l'objet, de « posséder » ou voulons-nous juste asseoir notre autorité ? Est-ce parce qu'il n'y a qu'une place à prendre et que celle de l'autre, souvent, génère de la convoitise? Où est-ce parce que la proximité réveille notre instinct d'appropriation ? Dans un même temps, la chaise n'a pas une fonction anodine. Elle peut symboliser le pouvoir comme l'asservissement. Elle est ici, l'espace « entre-deux », la métaphore de la place que nous souhaitons avoir dans la relation, c'est-à-dire la place centrale. D'objet matériel, la chaise devient symbole de pouvoir. Elle est également l'objet-témoin qui va subir la violence et être défragmentée au fil des conflits.

Ce support sera modulable de façon à être dépiécé car la lutte territoriale engagée initialement évoluera vers une lutte de pouvoir absurde où chacune des deux protagonistes ne saura même plus pourquoi elle se bat, si ce n'est pour ne pas perdre. Ne pas perdre quoi ? Rien, juste des bribes d'un objet qui ne représenteront plus rien, si ce n'est des morceaux signifiant la ruine de l'être, le pathétique de son désir d'avoir.

Alors, la nature, l'instinct reprend ses droits. »

Le propos de la pièce

Deux personnes et un espace "entre-deux" habité par une chaise.

Il s'agit d'un huit clos dans lequel se joue la relation entre trois entités. Il s'agit de l'espace de la confrontation, de l'amour, de la complicité mais aussi de la rivalité, de la dépendance et de la haine. Il s'agit de tout cela et bien plus encore puisqu'il demeure toujours une part qui nous « échappe ».

Elle en a vécu des histoires cette chaise, elle en a épousé des corps, supporté des poids et accueilli de la fatigue.

Cette chaise, objet témoin de ce qui va se dérouler, va être prise à partie.

Telle une colonne vertébrale droite et sûre d'elle, elle ignore encore tout du destin tragique qui la menace.

Juste là, dans son rôle d'objet qu'elle joue avec virtuosité, pour elle, c'est son dernier jour.

Sa matière va se disloquer et ne laisser que des fragments d'une vie passée.

Elle deviendra symbole de lutte de pouvoir ; symbole de l'absurdité.

Seules dans un huit clos, deux femmes vont se confronter... pour une place.

Production 

Adsyka Productions 

Co-Productions : Ville de Cergy - Le Flow, Centre Euro Régional des Cultures Urbaines, Ville de Lille (69)

Soutien : Mairie des Lilas Studio Dyptik, St Etienne (42) - CCN de Créteil et du Val de Marne, Cie Käfig, direction Mourad Merzouki.